ACCUEIL > CULTURE > Ouverture d’un séminaire sous régional à l’endroit des journalistes culturels


Ouverture d’un séminaire sous régional à l’endroit des journalistes culturels

  26 novembre 2017 à 19h41min 0 Commentaire(s)



A l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en collaboration avec le ministère gabonais de la Communication, de l’Economie numérique, de la Culture, des Arts et Traditions, charge de l’éducation populaire et de l’instruction civique, un atelier de formation et de renforcement des capacités s’est ouvert, mercredi à Libreville à l’intention des journalistes culturels de la région d’Afrique centrale.

Des journalistes culturels venus du Gabon, Congo, Cameroun et Sao Tome et Principe prennent part à cette formation, dont le but est de renforcer l’offre des formations à destination des journalistes culturels qui font de leur métier un enjeu de promotion de la diversité des expressions culturelles et qui se battent quotidiennement pour faire reconnaître les arts et la culture dans leurs pays.

Un premier séminaire régional destiné aux journalistes de la région Océan indien s’est tenu avec succès en juin dernier à Antananarivo, à Madagascar. Celui destiné aux journalistes d’Afrique de l’Ouest, d’ici la fin de l’année, après la rencontre de Libreville pour le compte de la région Afrique centrale.

C’est Hervé Pounah, le directeur de cabinet du ministre d’État, en charge de la Communication, qui a ouvert les travaux dudit séminaire, en présence de Boubacar Noumansana, représentant régional de l’OIF pour l’Afrique centrale.

Un double objectif est assigné à ce séminaire : améliorer le niveau d’information et de compréhension des journalistes sur les enjeux culturels ( interactions entre culture et développement, diversité culturelle, mondialisation culturelle, poids des industries culturelles dans le monde et leur importance comme vecteurs d’influence et de rayonnement international) ; transmettre des outils d’analyse critique et d’œuvres culturelles, de manière à renforcer le travail de médiation des journalistes auprès des publics.

Pour atteindre ses objectifs, " la méthodologie retenue combinera des apports théoriques et des exercices de mise en situation pratique. Le tout dans une approche qui alliera efficacité et convivialité ", a dit le représentant régional de l’OIF.

Au terme immédiat de ce séminaire, les journalistes participants vont se familiariser avec les différents modules de formation dont la maîtrise des règles de la critique, mais aussi de l’ensemble des genres rédactionnels (reportage, éditorial, interview) et seront aptes à les mettre en œuvre en fonction d’une ligne éditoriale et d’un public. Le séminaire prend fin le vendredi 24 novembre prochain.