ACCUEIL > SOCIETE > Ouverture de la 35e conference du district 9150


Ouverture de la 35e conference du district 9150

  14 avril 2017 à 23h06min 0 Commentaire(s)


Ouverture de la 35e conférence du district 9150

La conférence du district 9150, dans sa 35e année, est une formidable vitrine pour réunir les membres de cette organisation, afin de mettre à profit les réussites du passé pour mieux aborder l’avenir. Ce sont 10 pays et quelques 800 clubs présent pour l’ouverture officielle au centre culturel français de Libreville. Pour le rotary, un puissant éclairage.

Trois jours après la formation des nouveaux responsables élus, présidents et gouverneurs, le district 9150 a donné rendez vous ce 13 avril au CCF à un publique plus large pour la cérémonie solennelle d’ouverture de sa 35e conférence. Au travers de cette journée, la volonté est de présenter le rotary sous tous ses angles. L’occasion bien sûre de rappelé les engagements actuel << être rotarien, c’est avant tout mettre en contribution de son temps et de son énergie avec passion au service des autres>> a rappelé, le gouverneur du district, Serge Daouda Manani.

Le rotary, ce sont donc dans le monde, 34000 clubs et 1200.000 adhérents, avec un intérêt commun, le bien être de l’humanité. Le discours du RPRI PDG Abderrahman Ali Khodja, district 9010, d’Algérie, par ailleurs représentant du président du rotary international, l’illustrait bien. Du mandat effectivement il sera aussi question << tout au long de l’année écoulée, je me suis employé à sillonner notre district avec le soucis constant de consacrer chaque instant de mon mandat à vous motiver et à vous écouter, surtout à vous aider à rendre vos clubs plus performant...

Partout où je suis passé, j’ai pu mesurer la force et l’espoir que notre engagement suscite. Grâce à vous, le rotary international peut être fière de mettre la générosité des uns au service d’un monde plus juste, plus équitable, plus solidaire, plus humain>> explique Serge Daouda.

Une belle occasion donc d’exposer les valeurs des rotariens, leurs convictions profondes. Le PADG, régis Émane l’a rappelé. Le 2e adjoint au maire de Libreville, Christian Ngoua, s’est inscrit dans la même logique. Mais cette rencontre, etait aussi l’opportunité pour les membres du rotary de se retrouver dans un esprit de camaraderie et d’inspiration pour la célébration de leurs nombreuses activités, mais egalement de susciter une envie d’adhésion auprès des jeunes dans cette grande famille rotarienne, non pas pour concurrencer la famille biologique, mais pour être complémentaire à celle ci.

Ce sont ces moments de rendez-vous, cette curiosité suscité qui font la richesse des échanges, au club comme au district.

Nathan Moore