ACCUEIL > ECONOMIE > Ouverture des assises de l’entrepreneuriat et des PME-PMI au Gabon


Ouverture des assises de l’entrepreneuriat et des PME-PMI au Gabon

  13 novembre 2018 à 21h44min 0 Commentaire(s)


Dans le cadre de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat, le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (BCPSGE), la Confédération patronale gabonaise (CPG) et la Chambre de commerce du Gabon, organisent, depuis le 12 novembre à Libreville au Gabon, les assises de l’entrepreneuriat et des PME PMI. 

Ces assises ont pour but de réunir les entrepreneurs afin de débattre ensemble de tous les problèmes relatifs à ce domaine au Gabon. 
Les échanges s’articulent autour de 16 thématiques qui permettront de faire le point sur la question de l’entrepreneuriat. Ils seront sanctionnés par des recommandations, sous la forme d’un livre blanc qui sera par la suite validé par le président de la République. 
« Durant 3 jours, nous allons aborder des problématiques aussi diverses que les textes de lois, le rôle du secteur privé dans la gouvernance des entreprises publiques, l’innovation et bien d’autres sujets », a décliné Radia Guarrigues de l’Incubateur national, JA Gabon.

Autre sujet qui sera abordé, la dynamisation de la Chambre de commerce qui rencontre les problèmes de fonctionnement. Pour le Vice-président de la Chambre de commerce du Gabon, cette rencontre est l’occasion d’en discuter. « J’invite donc tous les opérateurs économiques à s’investir dans la recherche des solutions afin de redonner à cette maison, présente au Gabon depuis 1935, ses vraies missions en adéquation avec ses moyens. Nous rappelons que la Chambre de commerce est la maison de tous les opérateurs économiques installés au Gabon sans obligation d’adhésion », a souligné, Alain-Claude Kouakoua. 

Selon le président de la CPG, une institution qui enregistre plus de PME que de grandes entreprises, les PME doivent « pouvoir bénéficier de l’accompagnement d’une Chambre de Commerce dynamique et performante, qui nous fait cruellement défaut aujourd’hui, pour évoluer vers une PME sérieuse. Au terme de trois exercices concluants et audités, cette PME doit pouvoir frapper à la porte de la CPG et y trouver des services adaptés à ses besoins (conseils, financements appropriés, relationnel, formations, sous-traitance, informations, plaidoyer auprès des pouvoirs publics, etc.) », a déclaré Alain Ba Oumar.

D’après ce dernier, 123 des quelques 300 entreprises membres de la CPG, soit environ 40% de ses effectifs, font un chiffre d’affaires inférieure à un milliard de F CFA. 
Il faut noter qu’à ce jour au Gabon, plusieurs initiatives autour de l’entrepreneuriat ont vu le jour, notamment la création de plusieurs incubateurs, de l’Agence national pour la promotion des investissements (ANPI), du Fonds Okoumé, de nouvelles lois, des concours pour stimuler la création d’entreprises aussi, la mise en place d’un espace dédié aux PME.