ACCUEIL > SOCIETE > Pasteur Georges Edou Etho : pourquoi croire à son berger


Pasteur Georges Edou Etho : pourquoi croire à son berger

  3 février 2017 à 22h22min 0 Commentaire(s)


Pasteur Georges Edou Etho : pourquoi croire à son berger

Au Gabon comme dans le monde tout entier, les Hommes souffriraient d’un manque de foi envers leurs bergers. Le pasteur Georges Edou Etho (Abraham), a ce dimanche apporté sa lumière sur " le pourquoi un laïc devrait avoir foi à son pasteur" ; Une foi qui va concourir, selon lui à la matérialisation des prières des uns et des autres et aux miracles si l’on s’y donne à 100%.

Belle journée à l’église Commission Abor Ephrata Tabernacle à plein ciel. Ce 3e dimanche du mois de Janvier, devant la chaire, était invité le pasteur Abraham, Georges Edou Etho, sous l’autorité de l’apôtre Emmanuel Bienvenu. Prédication du jour, la foie à son pasteur. Avec un message d’emblée positif sur la foie qui se définit dans Epître aux Hébreux comme « une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. »

Selon le pasteur Georges Edou Etho, ce qu’on souhaite, manifestement, c’est quelque chose dont on manque dans sa vie naturelle et physique. Alors, comment cela est ce possible.Le pasteur nous apprend qu’une telle chose devient réalité grâce à la personne qui lui donne la substance. Georges Edou souligne ici l’impact croissant de la foi dans la vie d’une personne. Celle ci « crée » la substance en exécutant des œuvres de la foi qui sont liées à son pasteur.

Comme deux femmes qui écoutent un même message, tout en ayant foi de concevoir un enfant ; sauf que l’une d’elles tombe enceinte mais pas l’autre. Pour le pasteur, la femme tombée en ceinte est celle qui a mit sa foi au message et à celui qui a transmis ce message, en la personne de son pasteur.

Autre illustration, celui de Saint Thomas, dans son message le pasteur Abraham rappel " après que le christ lors de sa résurrection était apparu à plusieurs de ses disciples, en l’absence de Thomas, il fut étonné d’une telle merveille qu’il en douta et dit vivement " je ne le croirai pas avant d’avoir mis mes doigts dans ses plaies" Et quand Thomas le vit, un cri du cœur s’échappa de ses lèvres, mon seigneur et mon Dieu. Il crut, servit dieu et mourut dans la foi".

Les œuvres sont donc des actions physiques et tangibles exécutées par un croyant avant que son désir devienne une réalité. La chose qu’on souhaite, c’est une chose invisible, inaudible et intangible. En revanche, les œuvres sont toujours visibles, audibles et tangibles. Ce sont les qualités qui donnent la substance à une chose non existant. "Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même" dit l’homme de Dieu.

Et pour conclure, le pasteur Edou s’est inspiré de la mort et de la résurrection de lazard quatre jours plus tard par le Christ. Les juifs, Marie, Marthe croyaient aussi à la toute-puissance de la mort. Marthe croyait en même temps en Jésus, mais elle avait renvoyé la résurrection à la fin des temps. Jésus lui dit que la résurrection est déjà là : il est lui-même la résurrection. La foi en lui, à l’envoyé de Dieu, fait déjà vivre d’une vie indestructible. "Qui conque croit en moi ne mourra point" dit le seigneur, Jésus Christ.

Nathan Moore / Gabon Tribune