ACCUEIL > ECONOMIE > Plus de 150 associations sensibilisées sur l’entrepreneuriat social pour accompagner l’Etat gabonais 


Plus de 150 associations sensibilisées sur l’entrepreneuriat social pour accompagner l’Etat gabonais 

  1er mai 2018 à 08h00min 0 Commentaire(s)


L’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV), en collaboration avec l’association Gabon 2025 (G25), a organisé, samedi à Libreville, un séminaire à l’intention de plus de 150 associations partenaires sur l’entreprenariat social en vue de lutter contre les disparités.

Ouvrant le séminaire, l’inspecteur général de la plateforme AJEV, Tony Ondo Mba a rappelé que cette rencontre vise à amener chaque association à poser des « actions concrètes » pour accompagner l’Etat gabonais.

Le responsable de l’association G25, Crépin Gowdock, entretenant l’assistance sur l’ « entreprenariat social et solidaire », a rappelé que ce mécanisme consiste à créer une activité économique viable afin de répondre aux besoins sociaux et environnementaux.
Il a par la suite énuméré les quatre principes sur lesquels repose ce type d’entreprenariat. Il s’agit notamment, du dynamisme entrepreneurial, de la lucrativité encadrée, de l’accès à une pluralité des besoins vitaux (santé, énergie, logements, éducation etc.), et de la gouvernance participative qui consiste à impliquer toute la communauté dans le choix des projets relatifs à l’amélioration ses conditions vie sociale.

Crépin Gowdock a appelé les uns et les autres à recourir aux cadres d’accès au financement ou des microcrédits. Le fonds national d’action social mis en place par le président de la République, ou les entités privés qui œuvrent dans le financement des projets à l’exemple du fonds « Avole Nlam » qui finance plusieurs projet comme ceux des logements en bois près de Mitzic dans la province de Woleu Ntem (au nord du Gabon) ou Dorcas situé à Libreville et spécialisé dans la scolarisation des jeunes filles.

Outre ces structures, il a évoqué le programme Graine, le fonds d’initiative départemental (FID) qui peut amener à la création des actions génératrices de revenus (AGR), des infrastructures locales, les projets touristiques, environnementaux et culturels, etc.
Pour sa part, Justin Ndoundangoye, le secrétaire général de l’AJEV a entretenu les participants sur la création et le financement d’une association