ACCUEIL > ECONOMIE > Polémique autour du Franc CFA : la commission de la Cémac envisage une réflexion profonde


Polémique autour du Franc CFA : la commission de la Cémac envisage une réflexion profonde

  22 février 2019 à 20h24min 0 Commentaire(s)


Le Président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), Pr. Daniel Ona Ondo, dans un média proche de l’institution, a annoncé la tenue prochaine d’un Colloque international sur l’avenir du franc CFA.

Selon le Président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), ce colloque va mener des réflexions profondes quant à la polémique autour du franc CFA. 
« Je suis représentant des chefs d’Etat qui m’ont délégué une partie de leur souveraineté. Je dois leur amener une réflexion d’intellectuel sur le Franc CFA, notamment les avantages et les inconvénients de celui-ci. A savoir si le code d’opération est bon ou mauvais pour les chefs d’Etat ? Est-ce que le franc CFA doit flotter ou pas. Les chefs d’Etat doivent le savoir. Mon rôle est de voir à partir de tout ce qui se dit aujourd’hui, comment relancer la machine », peut-on entendre dans le média.

Pour le Pr. Daniel Ona Ondo, au sortir de cette rencontre entre spécialistes de la question économique, dont le lieu et la date seront communiqués ultérieurement, l’Afrique centrale devrait se positionner sur le maintien ou la sortie de cette monnaie colonialiste.
« Pour relancer la machine dans la zone franc, si on estime à tort ou à raison qu’il faut sortir du franc Cfa, et des relations avec la France, c’est en toute souveraineté, mais aussi en toute conscientisation et non par des coups de tête », estime-t-il.

Les résultats de ce colloque qui sont très attendus pour les partisans du ‘’non au franc CFA’’, devra, peut-on l’entendre dans la vidéo officielle, tenir compte de l’histoire coloniale, du contexte sociopolitique et économique des Etats de l’Afrique centrale et aussi des relations internationales contemporaines.

« En tant qu’Africain, c’est à nous seuls de savoir si le franc CFA est bon pour nous en matière d’avantage. Le gouverneur de la Banque centrale ce n’est pas un français, mais un tchadien. Avant, c’était un équato-guinéen et après un gabonais. Donc on a fait l’apprentissage, car la Banque centrale est l’organe faîtier qui contrôle la création monétaire, qui est la banque des banques, la banque des nations et de l’Etat », a précisé Pr. Daniel Ona Ondo.