ACCUEIL > POLITIQUE > Présentation des vœux au Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet


Présentation des vœux au Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet

  18 janvier 2018 à 22h49min 0 Commentaire(s)


place 2018 sous le triple sceau du renouvellement, de la concrétisation et de la cohésion multiforme retrouvée

C’est la substance de son allocution prononcée mercredi à Libreville en recevant les vœux du nouvel an du gouvernement, de l’administration publique et privée ainsi des forces de défense et de sécurité.

« Le Gouvernement, sur les prescriptions du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence, Ali Bongo Ondimba, place résolument cette année 2018 sous le triple sceau du renouvellement, de la concrétisation et de la cohésion multiforme retrouvée », a-t-il dit.

S’agissant du renouvellement, il a fait savoir que celui-ci se fera sous diverses formes.

« Le renouvellement emporte à la fois le renouvellement des Institutions, celui des méthodes et bien entendu, des ressources humaines. Sur les Institutions, le Gouvernement, s’attèlera à matérialiser les résolutions issues du Dialogue Politique, conformément aux attentes de l’ensemble du corps social national qui y a massivement pris part. Sur les méthodes, dans la droite ligne de l’appel du président de la République aux fins d’une nouvelle action publique, et sur la réforme de l’Etat, tout sera entrepris pour rendre notre administration davantage rationnelle.

Nous nous engageons donc à asseoir son fonctionnement sur les critères de priorité, du concret et d’efficacité. Le renouvellement des ressources humaines, inéluctable à toute communauté humaine aspirant à sa pérennité, s’impose de ce fait à notre société, surtout à l’approche des échéances programmées pour cette année 2018 », a-t-il affirmé.

Quant à la concrétisation et la cohésion, Emmanuel Issoze Ngondet a dit qu’elles vont reposer sur la mise en œuvre du plan de relance économique et les mesures annoncées par le président de la République dans son discours à la nation du 31 décembre 2017.
« En termes de concrétisation, il s’agira d’une part, de faire aboutir les espérances entrevues en 2017, relatives au Plan de Relance de l’Economie de manière à freiner les effets pervers que j’ai précédemment évoqués dans mon propos, tout en consolidant l’amélioration déjà perceptible de certains indicateurs.

Il s’agira d’autre part, de veiller à la bonne exécution, dans les délais, des treize projets d’urgence annoncés par le Président de la République lors de ses vœux à la Nation, et dont le fort impact social devrait prioritairement profiter à nos compatriotes, particulièrement aux plus vulnérables d’entre eux. La mise en œuvre de cette architecture sociale participe du retour à une société plus apaisée, affermie dans la cohésion nationale », a-t-il indiqué

Avant d’ajouter que « pour que l’année 2018 soit une année de cohésion multiforme retrouvée, il faut faire front contre les prévisions alarmistes et postures pessimistes de ceux qui se nourrissent, ou se réjouissent, à tort, des drames et autres déconvenues auxquels nous nous sommes heurtés durant l’année écoulée. Une attitude déplorable qui ne découle du reste d’aucune objectivité et qui n’honore certainement pas leurs auteurs ».

Par ailleurs le Premier ministre a également déclaré que l’année 2018 sera celle de la poursuite du règlement de la dette intérieure et de la mise en œuvre de la décentralisation avec la mise en place du Fonds d’Initiatives Départementales (FID), puis une année « assurément » importante pour les forces de défense et de sécurité.

« Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du Plan de Relance de l’Economie, chacun de vous, en ce qui concerne son champ d’attribution, a reçu une lettre de missions précises. Vous êtes donc instruits à suffisance, des enjeux de son exécution aussi bien en termes de résilience de notre économie à la difficile conjoncture du moment qu’à la consolidation de sa nécessaire diversification (...) Vous êtes imprégnés des feuilles de routes de ces différents projets.

Celles-ci en identifient clairement les cibles, évaluent les coûts, déterminent les acteurs ainsi que les objectifs à atteindre et énoncent, en fin de compte, les calendriers de réalisation des différentes actions y relatives. Au regard, aussi bien de la dimension sociale des actions à entreprendre dans ce programme, que de l’urgence à apporter à leur réalisation, la plus grande célérité est naturellement attendue de votre part. Nos compatriotes, tous nos compatriotes, attendent avec grande impatience, la concrétisation de toutes ces annonces » a-t-il conclu.

Pour sa part, intervenant au nom des membres du gouvernement, le ministre d’Etat en charge de la famille et de la protection sociale, Paul Biyoghé Mba a exprimé la volonté de l’équipe gouvernementale de mettre en œuvre le cap fixé, en mettant particulièrement l’accent en 2018 sur les treize mesures annoncées par le président de la République. Chose partagée également par le secrétaire général du gouvernement, Ali Akbar Onanga Y’Obégué , s’exprimant au nom de l’ administration, a réaffirmé la disponibilité de celle-ci à accompagner le gouvernement.