ACCUEIL > SOCIETE > Présumés enlèvements d’enfants au Gabon : L’Etat ne transigera pas sur ses missions


Présumés enlèvements d’enfants au Gabon : L’Etat ne transigera pas sur ses missions

  28 janvier 2020 à 23h24min 0 Commentaire(s)


Suite aux rumeurs persistantes sur des présumés enlèvements d’enfants à Libreville, le gouvernement, par la voix de son premier responsable, le Premier ministre a tenu à rassurer les populations sur les missions de l’Etat qui restent et demeurent les même s’agissant de la protection des biens et des personnes sur le territoire national.

Il n’est pas question qu’un climat délétère ou une espèce de chienlit s’installe dans notre pays !

Julien Nkoghé Bekale a donc présidé en urgence samedi 25 janvier dernier à son cabinet de travail, une réunion de crise entièrement consacrée aux prétendus enlèvement d’enfants. Une situation consécutive aux informations fortement relayées sur les réseaux sociaux, et qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive. Cette situation de forte psychose qui prévaut actuellement dans la capitale Gabonaise a malheureusement fait des victimes. Deux de nos compatriotes ont Perdu la vie lors de grandes confusions et de justice populaire qui s’en ait suivit.

Plusieurs membres du gouvernement Nkoghé Békale ont pris part à cette importante séance de travail, notamment le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha ; le ministre de la défense nationale, Rose Cristiane Ossouka Raponda ; le ministre d’Etat en charge de la Communication, porte-parole du gouvernement Edgard Anicet Mboumbou Miyakou ; celui en charge de l’Economie et des Finances, Jean Marie Ogandaga, le ministre de la justice garde des sceaux, Erlyne Antonella Ndembet -Damas, celui de la santé Dr Max Limoukou, ainsi que les officiers généraux et supérieurs des forces de défense et de sécurité.

Le chef du gouvernement sur un ton ferme et déterminé, a indiqué que l’Etat ne faillira pas à ses missions relatives à la protection et à la sécurité des biens et des personnes.Aussi, a-t-il rappelé aux officiers généraux et supérieurs, les missions dévolues aux forces de défense et de sécurité. Et résultante immédiate de cette rencontre, le déploiement massif depuis lundi, des éléments des forces de de défense aux abords des établissements scolaires de Libreville, ainsi que dans plusieurs artères des principales villes du pays.

Avec pour entre autre mission pour ces derniers, de procéder aux fouilles de tous les véhicules, ceci dans le strict respect des droits humains et des conventions internationales. Ils ont également la responsabilité d’assurer la protection des bâtiments publiciste les grandes surfaces. Selon le Premier ministre : ‘’l’Etat ne faillira pas et ne transigera pas sur ses missions’’ a-t-il clairement indiqué.
Aussi, les populations donc été appelés à caquer librement à leurs occupations.

Gabontribune /Joel Tatou