ACCUEIL > SOCIETE > Prévention contre les cancers féminins : 185 femmes dépistées au « village Rose » pendant le Marathon du Gabon 2018


Prévention contre les cancers féminins : 185 femmes dépistées au « village Rose » pendant le Marathon du Gabon 2018

  4 décembre 2018 à 22h03min 0 Commentaire(s)


La première édition du "Village Rose", organisée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO), durant les deux jours du déroulement du Marathon de Libreville, a enregistré 185 femmes dépistées et plus d’un millier de visiteurs sensibilisés à l’occasion de la campagne ‘’Octobre rose’’ pour la prévention contre les cancers féminins .

Le directeur de la communication de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, Jessye Ella Ekogha, s’est félicité des résultats obtenus à l’issue de la première édition du "Village Rose".

« En deux jours, nous avons enregistré 185 femmes dépistées. Nous pensons que pour une première édition, c’est une réussite vu qu’en dehors du nombre de femmes dépistées, le Village Rose a reçu plus d’un millier de visiteurs et de personnes sensibilisées », a-t-il dit.

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille a mis en place ce "Village Rose", pour permettre aux femmes, qui n’ont pas pu se faire dépister lors de la campagne de dépistage "Octobre Rose", il y a un mois, de le faire. Cette dynamique a été possible grâce à une unité mobile de la santé militaire et partenaire de la Fondation, déployée pour l’occasion.

Outre, ce dispositif, des stands d’informations et de sensibilisation, avec la présence des professionnels de santé notamment des nutritionnistes, psychologues, étaient également de la partie. Ce, dans le but d’expliquer aux visiteurs tout l’impact que la maladie du Cancer peut avoir dans le cercle familial.

Il y avait également d’autres stands, axés sur des petites activités à but lucratif, pour permettre la récolte des dons qui vont approvisionner le Fonds d’aide social de la Fondation qui accompagne au quotidien, les patients internés à la Maison d’Alice. Ces activités ont consisté à la vente des rubans roses, à la pose du verni rose, du maquillage rose, ainsi qu’à faire des tresses aux couleurs roses.

Les femmes dépistées positives, seront orientées à l’Institut de cancérologie d’Angondjé, situé dans la commune d’Akanda, au nord de Libreville.