ACCUEIL > ECONOMIE > Programme ’’Train My Generation’’ : 300 lauréats reçoivent des attestions de réussite 


Programme ’’Train My Generation’’ : 300 lauréats reçoivent des attestions de réussite 

  30 mars 2018 à 19h21min 0 Commentaire(s)


Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba qu’accompagnait la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azouley, a procédé, ce jeudi à Libreville, à la remise des attestations à 300 jeunes lauréats, derniers apprenants du programme « Train My Generation » ou « Former ma Génération » qui vise la formation à l’outil informatique de 5000 jeunes au Gabon, a-t-on constaté.

Cette dernière cuvée est composée à 53% de garçons contre 47% de filles, tous jeunes avec profil d’élèves, étudiants, chômeurs et travailleurs âgés de 17 à 35 ans. Les composantes du projet reposaient sur la formation à l’outil informatique avec trois niveaux, le soutien à distance (e-learning), à l’accompagnement à l’entreprenariat des jeunes et le soutien dans le montage des activités ainsi qu’à l’accompagnement des métiers par des bourses de formation dans les domaines spécialisés.

« A vous lauréats (..) je tiens à dire que vous avez de quoi être fiers aujourd’hui, fiers d’avoir acquis un diplôme de qualité au terme de votre formation, fiers d’avoir acquis un savoir qui vous permet d’envisager la vie avec confiance et sérénité, et fiers d’être citoyens d’une République tellement soucieuse du bien-être de ses enfants », a déclaré le ministre de l’Éducation nationale, Nadine Patricia Anguilé épouse Obame, qui a appelé les jeunes lauréats à se réjouir des parchemins reçus, fruits de leurs efforts.

Tout en se félicitant du renforcement et l’élargissement de la coopération entre le Gabon et l’UNESCO, le membre du gouvernement gabonais a indiqué que le passage dans son pays de Madame Audrey Azouley, à l’entame de son mandat à la tête de l’organisme onusien en charge de la Culture et de l’Education, constitue non seulement un symbole, mais également un témoignage d’accompagner le Gabon dans ses projets de développement.

Le directeur général de l’UNESCO a dit que l’organisme international dont elle a la charge continuera à soutenir l’acte 2 du programme « Train my Generation », suite à la demande des autorités gabonaises.

« Vous avez exprimé le souhait de voir se poursuivre ce programme afin de consolider et d’étendre ses résultats, en permettant une appropriation complète de ses acquis par les différentes composantes du système éducatif du Gabon. C’est dans cet esprit que l’UNESCO a élaboré récemment un nouveau programme dénommée ‘’ E-Education : Train my Generation II’’, en coopération avec les différents départements ministériels concernés par l’éducation et la formation dans les technologies de l’information et de la communication », a-t-elle avoué.

Le directeur général d’ « Airtel Gabon » partenaire du programme, Hervé-Olivier Njapoum a « lancé un appel solennel à toutes les entreprises privées opérant au Gabon, de pouvoir accompagner l’Etat gabonais dans des projets d’intérêt commun permettant d’améliorer le quotidien des populations à travers ce genre de partenariat, du reste très enrichissant pour le tout le monde ».

Pour sa part, Clara Adama Nkola Maiguri , major de la promotion d’un des centres de formation à Libreville, a exprimé sa gratitude à l’ensemble des partenaires du programme et surtout à son initiateur, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, pour avoir ouvert la voie de l’autonomie aux lauréats à travers une formation.

Initié par le président de la République, Ali Bongo Ondimba en 2013 lors de la tenue à Libreville du « New York Forum Africa », le projet « Former ma génération (Train my generation)- Gabon 5000 » avait pour ambition de former 5000 jeunes dans les domaines de l’information et de la communication (TIC). Dans ce programme, l’UNESCO apporté son expertise et Airtel Gabon le financement selon l’accord de partenariat signé en 2014 à Paris.