ACCUEIL > SOCIETE > Projet de construction d’une menuiserie marbrerie à Bel air


Projet de construction d’une menuiserie marbrerie à Bel air

  6 février 2017 à 07h20min 0 Commentaire(s)


Casepga sur la bonne voie

Depuis plusieurs mois, Casepga, une société de pompe funèbre et les populations du quartier bel air, dans le 1e arrondissement de Libreville, sont en discussion. Le sujet porte sur le projet de délocalisation des ateliers de ladite structure sur le site, non loin de l’école publique du Charbonnage. On se doute que les populations ont posé des conditions.

Pour les responsables de la société de pompe funèbre, certaines des conditions sont effectives, d’autres en cours. A commencer par le processus d’autorisation des autorités compétentes. Ainsi que l’expertise d’une structure spécialisée dans l’accompagnement des risques liés à l’environnement avec pour objectif d’édifier les populations sur la viabilité et la pertinence dudit projet.

Or , c’est justement sur ce point qu’il y’avait débat. L’opérateur des pompes funèbres a donc tenu a lever le voile sur le caractère de son investissement. C’est à dire la construction d’un bâtiment à usage de menuiserie marbrerie et non une morgue.Ce qui pose tout de même

quelques questions. Si l’argumentaire tient à la construction d’une menuiserie marbrerie, qu’en est il de la sécurité environnementale et celui des riverains ? " D’une part, notre soucis était d’être en phase avec nos voisins. D’autre part nous avons tout mis en œuvre pour régler l’aspect risque humain et risque en matière de pollution de l’air, de l’eau, du sol et du bruit.

Un autre aspect sur le quel nous avons misé, le social. Nous avons donc prévu recruter les jeunes de Bel air, les former et les embaucher. Nous voulons ainsi, un tout petit peu lutter contre le chômage qui mine les jeunes dans notre société" a expliqué, le directeur général adjoint, Awori Ndouna Depenaud.

Justement à ce propos, le chef de quartier Flavienne Kassi Kavi, s’est dit éclairée et a salué l’initiative. Aussi, elle a tenu à encourager vivement la société Casepga a respecter avec fermeté ses engagements. Désormais, les populations et les responsables de la structure des pompes funèbres sont au même diapason. Du bois à valeur ajoutée, imprégné, raboté et du marbre traité. C’est cette précision qui a fait la différence.Pour Casepga, la voie se précise !

Nathan Moore / Gabon Tribune