ACCUEIL > SOCIETE > Radio Gabon fête ses 59 ans !


Radio Gabon fête ses 59 ans !

  29 novembre 2018 à 23h08min 0 Commentaire(s)


Parrainant le 59ème anniversaire de Radio Gabon, le ministre de la Communication, Guy-Bertrand Mapangou, tout en saluant les efforts de ceux qui ont fait et continuent de faire ce média, a appelé les responsables de la première radio gabonaise à davantage d’ingéniosité pour son rayonnement. 

Créée le 28 novembre 1959 par le président Omar Bongo, Radio Gabon fête aujourd’hui ses 59 ans. Les festivités liées à cet anniversaire se sont tenues ce mardi matin à la Maison Georges Rawiri de Libreville. C’était en présence du ministre d’Etat à la Communication, Guy-Bertrand Mapangou, ainsi que d’un parterre de pionniers et d’auditeurs fidèles de cette radio dite « de référence ». 

Mais au-delà de la célébration qui fut riche en souvenirs, c’est surtout le discours circonstanciel du ministre de tutelle qui a captivé l’assistance. 

Car, si le membre du gouvernement a réaffirmé, au nom de la République, « sa fierté et sa reconnaissance à tous les valeureux serviteurs » qui ont fait ce médium, il a néanmoins interpellé les tenants actuels de Radio Gabon au « devoir citoyen de s’arrimer à l’évolution du temps ». Les appelant concrètement à « s’adapter à la modernité dont les maîtres-mots sont la polyvalence et la compétence ». 

Une nécessité pour M. Guy-Bertrand Mapangou, car « Radio Gabon doit toujours parvenir à fournir, au regard du contexte actuel de la prolifération des médias, une masse d’information, de loisirs, une variété d’émissions capables de satisfaire un public de plus en plus exigeant ». 

Mais pour disposer de cette radio rêvée, il faut des moyens, a aussi reconnu le ministre d’Etat, par ailleurs journaliste de formation. Aussi a-t-il appelé ses anciens collègues à « penser autrement » pour trouver des ressources propres, et à ne pas hésiter à développer des partenariats d’aide avec des opérateurs. M. Mapangou a surtout invité les dirigeants à ne plus compter uniquement sur la subvention de l’Etat, ou sur des « thérapies » telles que la Redevance audiovisuelle (RAC).

Une RAC qui, a-t-il avancé, pourrait ne plus être payée, au regard du redressement fiscal dont Canal+ fait l’objet dans notre pays. « Que les dirigeants de Radio Gabon nous permettent d’avoir le mieux, le plus qu’il faut », a conclu l’autorité ministérielle. 

Au cours de cet anniversaire, et conformément au thème retenu cette année, Radio Gabon a aussi célébré ses pionniers et ses fidèles auditeurs, en leur offrant des parchemins. Soulignons que c’est la première radio créée au Gabon, et une des premières dans la sous-région et en Afrique subsaharienne.