ACCUEIL > SOCIETE > Ramadan 2019 : Les musulmans du Gabon invités à respecter les règles divines 


Ramadan 2019 : Les musulmans du Gabon invités à respecter les règles divines 

  7 mai 2019 à 00h13min 0 Commentaire(s)


Le président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG), l’Imam Ismaël Océni Ossa, a invité, ce dimanche 5 mai dans son discours en prélude au Ramadan 2019, la communauté musulmane à la méditation et à une vie pleine de foi afin de se rapprocher du Seigneur et rejeter tout ce qui est blâmable.

« Le mois de Ramadan, c’est le 9ème mois lunaire du calendrier islamique. C’est le mois du Coran, de la révélation, du jeûne obligatoire, de prières surérogatoires. Aussi, le mois du pardon, de la compassion et de l’entraide, de l’altruisme qui exige de tous musulmans une attitude d’abstinence et de contrôle de soi, de modestie et de discrétion qui doit également les conduire à ne pas jurer, sacrer, blâmer, insulter et violenter », a fait savoir l’imam Ismaël Océni Ossa. 

Rappelant aux croyants que par l’avènement de ce mois réformateur, le musulman entreprend de mener une existence simple et recueillie qui le rapproche de son Seigneur. « Le musulman est amené par ces rites du mois béni de Ramadan, au refus d’obéir aux habitudes de la colère et de la provocation. Le jeûneur de ce mois-ci doit demeurer calme et digne, cela l’aide davantage à se rapprocher de Dieu et à purifier son âme », a-t-il martelé, avant de citer quelques hadiths (commentaire oral et pratique du Prophète Muhammad). 

Occasion également pour le président du CSAIG d’inviter les musulmans ou non, pour le caractère sacré de ce mois qui, à son tour, sacralise davantage le sacré reconnu comme tel par l’Islam ou par d’autres obédiences. 
À ce sujet, l’imam Océni Ossa a réitéré que les enseignements inhérents au mois de Ramadan exhortant les musulmans au respect du sacré. Non seulement pour les musulmans, mais aussi ce que reconnaissent d’autres qui ne partagent pas la loi islamique. 

Se référant au 6ème chapitre du Coran, dans le verset 108, il a indiqué que ce verset d’Allah défend au prophète et aux croyants d’insulter les divinités que les idolâtres adorent afin que ceux-ci n’insultent pas en retour Allah que les croyant adorent par hostilité et en dépassant les limites des injures, l’on se lance réciproquement à cause de l’ignorance dans laquelle ils sont au sujet de Dieu et de ce qui lui sied comme vénération, glorification et respect. 

Toutefois, il a déploré le caractère sombre de certaines personnes se réclamant musulmans qui posent des actes odieux, barbares et de terreurs en utilisant le nom de Dieu, alors que, selon lui, le Coran interdit formellement de profaner les mosquées et les lieux de cultes autres que les mosquées comme confirmé dans le livre saint dans son 22ème chapitre, au 40ème verset. 

« Fort de ce qui précède, le musulman qui s’attaque aux lieux de culte autres que les mosquées, nous dise sur quel texte se base-t-il pour son acte ignoble. L’âme humaine est divinement sacrée peu importe sa foi », a-t-il fait savoir, avant de lire le 25ème chapitre du Coran au verset 32. 
Enfin, l’imam Ismaël Océni Ossa a souhaité un bon début de Ramadan à toute la communauté musulmane sur le chéquier mondial, particulièrement aux musulmans du Gabon.