ACCUEIL > ECONOMIE > Régies financières : Bientôt à la caisse 


Régies financières : Bientôt à la caisse 

  27 mai 2020 à 21h14min 0 Commentaire(s)


Face à l’agitation au sein des régies financières, le ministre de l’Economie et des Finances a convoqué le 25 mai une réunion de crise. Selon le journal L’Union, elle a débouché sur le paiement programmé de la Prime spécifique d’incitation à la performance, à compter du 28 mai, et de la Prime de la performance budgétaire à partir du 5 juin.

Les pressions de la Fédération des collecteurs des régies financières, celles de Confédération des syndicats des régies financières (Cosyref) et du Syndicat des agents de la Dette (SYNADGD) ont fait reculer le gouvernement.
Le 25 mai, le ministre de l’Economie et des Finances, Jean-Marie Ogandaga, a présidé une rencontre à laquelle prenaient part quelques leaders syndicaux et qui a débouché sur le paiement programmé de la Prime spécifique d’incitation à la performance (PSIP), à compter du 28 mai, et de la Prime de la performance budgétaire (PPB), à partir du 5 juin. Soit, les principales revendications des syndicalistes.

Rappelant que la crise sanitaire liée au Coronavirus a des effets socio-économiques majeurs au Gabon, Jean-Marie Ogandaga a affirmé que « dans ce contexte de forte tension budgétaire, le ministère de l’Economie et des Finances a continué à honorer mensuellement les engagements de la prime principale versée aux agents à l’exception de la prime trimestrielle spécifique à l’échéance du 31 mars ». Considérant les syndicats comme des partenaires sociaux privilégiés, ce dernier leur a présenté la situation afin que revienne la sérénité.

« Nous examinons les mécanismes d’apurement de cette situation dans les prochains jours et, invitons nos partenaires sociaux à davantage de sérénité afin de nous permettre de juguler ensemble les effets de cette crise » a ajouté Jean-Marie Ogandaga, se réjouissant de l’issue de la rencontre qui devrait redonner du sourire aux fonctionnaires des régies financières.

Toutefois, le ministre n’a pas déminé tout le territoire de conflit. Certains leaders absents de cette rencontre tiennent à l’intervention d’Ali Bongo pour régler une fois pour toute, tous les points de revendication des agents de ce ministère. « Ce n’est pas en organisant des rencontres cosmétiques avec les personnes acquises que vous trouverez une solution au problème global de tout un ministère messieurs et dames du département de l’Economie et des Finances. Mais en ratissant plus large. La Cosyreffa dit la présidence ou rien », a posté sur sa page Facebook Wilfried-Erisco Mvou Ossialas, un leader syndical n’ayant pas participé à ladite rencontre.

Ces différents syndicats avaient enclenché un mouvement d’humeur pour amener le gouvernement à respecter ses engagements vis-à-vis des régies financières. Las d’attendre la réponse du gouvernement, ils avaient sollicité l’intervention de Noureddin Bongo, le Coordinateur général des Affaires présidentielles, puis l’arbitrage du président Ali Bongo.