ACCUEIL > POLITIQUE > Rencontre Gouvernement-Partenaires sociaux : Nkoghé Békalé annonce un dialogue permanent


Rencontre Gouvernement-Partenaires sociaux : Nkoghé Békalé annonce un dialogue permanent

  23 avril 2019 à 23h08min 0 Commentaire(s)


En réunissant, ce mardi 23 avril à Libreville, l’ensemble des partenaires sociaux des secteurs public et privé, le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé, a rappelé que ce cadre de concertation relève de la volonté du gouvernement de prioriser le capital humain dans son action.

« Le gouvernement estime qu’il est nécessaire d’adopter un texte réglementaire pour encadrer le dialogue social permanent au sein de l’Administration publique. Car nous devons placer le capital humain au centre de nos politiques, de lui accorder le temps de l’écoute et de l’échange », a déclaré le Chef du gouvernement.

Poursuivant que « Dans cette perspective, le gouvernement adoptera prochainement, un arrêté qui va instituer ce cadre de concertation et celui-ci sera effectif dans l’immédiat », a fait savoir Julien Nkoghé Békalé.
Au cours de la rencontre de ce mardi avec les partenaires sociaux, le Premier ministre gabonais a annoncé la mise en place immédiate d’un cadre du dialogue permanent, pour permettre les discussions régulières avec les syndicats et confédération syndicales et dont les rapports serviront d’outils d’aide aux décisions gouvernementales.
Le Chef du gouvernement a déterminé le mode de fonctionnement dudit cadre. 

« Au niveau interministériel, ce dialogue que nous entendons promouvoir s’articulera autour du Premier ministre de façon semestrielle ou annuelle en fonction de l’impact collectif des revendications de la portée des décisions à prendre. Ce dialogue interministériel sera alimenté par les rapports trimestriels transmis par les ministres sectoriels qui permettront au Premier ministre d’avoir la température et le niveau de thermomètre social au sein des administrations et du secteur privé », a-t-il indiqué.

Ajoutant qu’ « au niveau ministériel, chaque ministre aura la responsabilité de rencontrer une fois par trimestre les partenaires sociaux. Dans un cadre de concertation constructif, nous pourrons nouer avec des échanges et se discuter des initiatives gouvernementales de ce cadre de travail et de climat social. Au niveau intermédiaire, les secrétaires généraux et les directeurs centraux des ressources humaines des ministères auront la responsabilité d’échanger avec les partenaires sociaux une fois par mois sur les questions sociales ».

Pour Julien Nkoghé Békalé, chaque étape de concertation mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle sera matérialisée par des procès verbaux, lesquels serviront de base aux rapports sociaux destinés à la décision.

Le Premier ministre est entouré des ministres en charge du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault, de la Fonction publique, de l’Innovation, du Service public et Travail, Madeleine Berre, de l’Éducation nationale, Michel Menga M’Essone, de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, de la Santé, de la Protection sociale et de la Solidarité nationale, Denise Mekam’ne, de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics, Arnaud Calixte Engandji, de l’Eau et de l’Energie, Tony Ondo Mba et celui des Eaux et Forêts, Guy Bertrand Mapangou.

Les échanges portent sur les récentes réformes sectorielles et sur l’instauration d’un dialogue social permanent.
Après l’ouverture de cette concertation, le gouvernement et les partenaires sociaux ont poursuivi les échanges à huis clos.