ACCUEIL > ECONOMIE > Riposte contre le Covid-19 : Le Laboratoire Pr Daniel Gahouma a coûté 3 milliards de FCFA


Riposte contre le Covid-19 : Le Laboratoire Pr Daniel Gahouma a coûté 3 milliards de FCFA

  30 mai 2020 à 11h32min 1 Commentaire(s)


Réalisé en collaboration avec la société chinoise BGI, le projet ayant permis la mise en place au sein du Palais des sports de Libreville du nouveau laboratoire d’analyse médicale, censé produire 10 000 tests de Covid-19 quotidiens, a nécessité 4,1 millions de dollars. Porte-parole de la présidence de la République Jessye, Ella Ekogha précise qu’il s’agit d’une acquisition financée entièrement par l’État gabonais.

Pour renforcer sa stratégie de riposte contre le Covid-19 qui repose notamment sur trois piliers, à savoir : diagnostiquer, isoler et traiter, le Gabon a annoncé la semaine dernière la mise en place au sein du Palais des sports de Libreville d’un nouveau laboratoire d’analyse médicale baptisé du nom du Pr Daniel Gahouma, pédiatre décédé récemment du Covid-19. Le financement de cette structure éphémère censée produire 10 000 tests de Covid-19 quotidiens a nécessité 4,1 millions de dollars, soit environ 3 milliards de FCFA « hors consommables », informe ce mercredi 27 mai Jessye Ella Ekogha dans une interview au site Afrik.com.

Le porte-parole de la présidence de la République précise par ailleurs que si d’aucuns ont pensé que le Gabon s’était à nouveau endetté auprès de la Chine pour la construction et l’équipement de ce laboratoire, il n’en est rien. « Le laboratoire a été acquis sur fonds propres, c’est-à-dire qu’il a été intégralement payé par le Gabon. Le projet a été monté en collaboration avec la société chinoise BGI. C’est elle qui a installé l’infrastructure au sein du Palais des sports de Libreville. Elle a ensuite formé des techniciens, des experts nationaux qui sont chargés de gérer ce super-laboratoire », explique-t-il.

À la suite d’Ali Bongo qui a annoncé lors de sa dernière allocution que le Laboratoire Pr Daniel Gahouma profitera aussi bien au Gabonais qu’aux populations d’autres pays du continent, Jessye Ella Ekogha confirme que cette structure viendra en appui aux efforts entrepris par d’autres États, notamment ceux de la sous-région.