ACCUEIL > FAITS DIVERS > Salomon Ebenga et ses ivoires


Salomon Ebenga et ses ivoires

  8 février 2017 à 23h48min 0 Commentaire(s)



La lutte contre le braconnage ne baisse pas en intensité. Mardi, un gabonais vivant à Okondja a été interpellé par les éléments de la DGR en collaboration avec les Eaux et Forêts et l’ONG Conservation Justice. Il s’agit de Salomon Ebenga qui devra répondre de ses actes devant la loi.

Salomon Ebenga exerce la noble activité de la pêche à Okondja où il est installé. De toute évidence, cette activité ne lui suffisait plus puisqu’il a ainsi décidé de contribuer au massacre des éléphants et de vendre les pointes d’ivoire tirées de cette espèce menacée d’extinction.

C’est ce mardi 17 janvier que Salomon Ebenga a tenté d’écouler deux nouvelles pointes d’ivoire dans la capitale de la province de l’Ogooué-Ivindo.

Parti d’Okondja en milieu de journée, il est arrivé à Makokou à 17h. Là il était très clairement attendu par un client avec lequel la transaction avait été au préalable conclue.
Malheureusement pour lui, les choses ne vont pas se dérouler comme il l’avait espéré. Non loin de l’aéroport de Makokou où il doit rencontrer le client, il tombe sur des agents de la DGR suspicieux.

A 17h30, Salomon Ebenga qui s’emploie à rester discret est pourtant interpellé et invité à fouiller son sac rouge et blanc deux pointes d’ivoire sectionnées en quatre morceaux. Le butin pèse 10 kg.

Dans le même sac, une scie à métaux a été retrouvée. Est-ce la scie qui a servi à sectionner les ivoires ? L’enquête devrait le révéler.
Salomon Ebenga a été conduit dans les locaux de la DGR où il a été entendu et gardé à vue.

Dans son passé, ce gabonais né le 2 juin 1962 à Mamidi a déjà été condamné pour détention illégale d’armes à feu.