ACCUEIL > POLITIQUE > Second tour Législatives 2018 : Jean Boniface Assélé en renfort au candidat du PDG au 1er siège du 4ème arrondissement de Libreville 


Second tour Législatives 2018 : Jean Boniface Assélé en renfort au candidat du PDG au 1er siège du 4ème arrondissement de Libreville 

  22 octobre 2018 à 23h53min 0 Commentaire(s)


Au cours d’une causerie politique organisée, samedi à Libreville, le président du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Jean Boniface Assélé, qu’accompagnaient le vice-président Patricia Tayé Zodi et l’ensemble des cadres de ce Parti, a annoncé son soutien au candidat du Parti démocratique gabonais au 1er siège du 4ème arrondissement de la commune de Libreville, Severin Pierre Ndong Ekomi qui sera aux prises à Alexandre Barro Chambrier, candidat et président du parti d’opposition, le Rassemblement héritage et modernité (RHM).
 
Le président du CLR a appelé, dans son intervention, à un vote massif pour le candidat du parti au pouvoir en guise de soutien à la majorité républicaine et sociale pour l’émergence dont sa formation politique est membre. En plus de cette raison, faut-il rappelé également que Jean Boniface Assélé est le parrain politique du candidat Severin Pierre Ndong Ekomi. Ce dernier a fait ses premiers pas en politique sous la bannière du CLR. 

« Je vous demande de soutenir le candidat du PDG au premier siège du quatrième arrondissement ici présent, Sévérin Pierre Ndong Ekomi. Je vous le demande parce qu’hormis qu’il soit le candidat du parti au pouvoir, il est également le candidat de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence qui soutient la politique du président de la République, dans ce siège », a-t-il dit.
Et de poursuivre que « c’est mon fils au même titre que le président Ali Bongo Ondimba. Les gens ont parlé dans tous les sens, mais le PDG est un parti ami et Sévérin étant le candidat de la majorité au deuxième tour, de facto, il est également le candidat du CLR », a dit Jean Boniface Assélé. 

Partant de ce fait, le patron du CLR a saisi cette occasion pour réaffirmer l’appartenance de son parti politique, à la galaxie présidentielle. 
La candidate du CLR, arrivée en troisième position au premier tour du scrutin, Patricia Taye Zodi a lancé le même appel à l’endroit des militants, à voter massivement le candidat du PDG Sévérin Pierre Ndong Ekomi, le 27 octobre prochain.

« Il ne faut pas réfléchir. Il s’agit du candidat de la majorité, parce qu’il va représenter tous les partis politiques de la majorité au sein du 1 er siège du 4è arrondissement, il n’est plus le candidat du PDG, mais il devient maintenant le porte étendard, le porte-voix, des populations du 4e arrondissement au 1er siège, sans distinction aucune », a-t-elle déclaré. 
En réponse, le candidat Sévérin Pierre Ndong Ekomi, très ému, a salué la mobilisation des partis de la majorité autour de sa candidature. Il a exprimé sa volonté d’être au service de tout le monde, une fois élu député.

« Avec cette mobilisation, c’est un sentiment de joie qui m’anime. C’est la majorité qui gagne, et dorénavant, la majorité dans le quatrième devra fonctionner dans cette dynamique », a-t-il dit avant d’ajouter que « Moi député, je me battrais pour mes jeunes frères non scolarisés, les jeunes filles qui n’ont aucune formation, moi député, je me battrais pour les papas retraités ».
Le soutien du président du CLR et sa suite n’est que confirmation. Le 16 octobre dernier, Patricia Taye, épouse Zodi, candidate du Centre des libéraux réformateurs (CLR), arrivée troisième avec 15,13% des voix au premier tour des législatives du 06 octobre dernier, au 1er siège du 4ème arrondissement de Libreville, a apporté son soutien au candidat du PDG, Severin Pierre Ndong Ekomi, arrivé deuxième avec 38,78% des voix, soit tout juste 1,41% de moins que Alexandre Barro Chambrier (40,19%). Elle avait assuré avoir eu « la bénédiction de son parti et celle de son président », Jean Boniface Assélé.

« Ce soutien que nous commande la Charte de la majorité est total, sincère et sans ambiguïté car il s’agit ici pour moi de combattre un modèle de gestion de notre localité qui porte les germes de la division et de l’exclusion de certains d’entre nous et de certaines communautés », avait-elle déclaré. 
Outre le soutien du CLR, le candidat du PDG a déjà reçu, la semaine dernière, le soutien du candidat d’un autre parti de la majorité, le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP, tendance Ibouta Walla).