ACCUEIL > POLITIQUE > Second tour Législatives 2018 : le PDG et l’UPNR s’allient pour combattre l’UN dans le 2ème arrondissement de Libreville 


Second tour Législatives 2018 : le PDG et l’UPNR s’allient pour combattre l’UN dans le 2ème arrondissement de Libreville 

  25 octobre 2018 à 22h34min 0 Commentaire(s)


Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Aurélien Ntoutoume, admis au second tour des elections législatives contre le candidat de l’Union nationale, François Ondo Edou, vient de recevoir un soutien de taille. Ce soutien n’est autre que celui du candidat malheureux au premier tour, Pantaleon Nguéma de l’Union pour la nouvelle République (l’UPNR), parti de l’opposition gabonaise dont le président fondateur est Louis Gaston Mayila.

Cette alliance a été scellée le week-end écoulé par les deux candidats, à la faveur d’une causerie politique organisée au quartier Cocotier, dans le deuxième arrondissement de Libreville. L’accord paraphé vise à barrer la route au candidat de l’Union nationale, lequel aurait dit tout mettre en oeuvre, pour être élu national pour le compte dudit siège, ce en depit des consignes de vote données par Jean Eyeghe Ndong, ancien Premier ministre et Sénateur dudit siège, en faveur du candidat PDG. 

Un choix du Sénateur au centre d’une polémique assimilée à un repli identitaire. Les signataires de l’accord estiment qu’il a été possible grâce à la sauvegarde de l’identité de résidence à ce quartier. Ce qui n’est pas le cas pour le candidat François Ondo Edou, qui ferait dans la promotion des personnes venues d’ailleurs.

Selon M. Pantaleon Nguéma, « il est hors de question que les non habitants du deuxième arrondissement viennent talonner les résidents. Cela pourrait servir d’aiguillon aux prochains et à nos dépend ». Et Aurélien Ntoutoume d’ajouter, « il faut préserver cette solidarité à tout prix en remettant nos différends à plus tard. Tous les résidents du deuxième arrondissement le connaissent. Par ailleurs, on n’admettrait pas que nos aînés soient traités de la sorte. En plus la politique est un débat d’idées, ni plus ni moins, ainsi que l’ont défendu tous nos illustres disparus ». 
Et pour être en phase avec cet accord, ils ont promis de travailler en tandem pour asseoir ce qu’ils qualifient déjà de victoire cash au soir du 27 Octobre prochain.