ACCUEIL > POLITIQUE > Signature de la charte de la Coalition démocratique de l’Opposition 


Signature de la charte de la Coalition démocratique de l’Opposition 

  19 mars 2019 à 21h32min 0 Commentaire(s)


Après leur première réunion d’adhésion du 12 mars dernier, les leaders des formations politiques membres de la Coalition démocratique de l’opposition (CDO), dirigée par le président du parti Les Démocrates (LD) Guy Nzouba Ndama, ont procédé ce mardi 19 mars à Libreville, à la signature de la charte qui va régir le fonctionnement de ce regroupement des partis politiques.

Par la signature de cette charte, les formations politiques membres de la Coalition démocratique de l’Opposition (CDO) s’engagent à œuvrer dans la promotion du patriotisme, de la citoyenneté, du partage, de l’équité, la restauration des valeurs républicaines, le respect des institutions, le respect des droits du citoyen, le renforcement de la souveraineté nationale, de la paix de la cohésion, et de l’unité nationale. Le tout, dans un idéal commun basé sur l’alternance au pouvoir et la construction d’un Etat de droit.

« Notre dénominateur commun aujourd’hui au sein de notre coalition c’est l’alternance au pouvoir et la construction d’un Etat de droit, un Etat de liberté, un Etat démocratique, c’est notre combat quotidien à nous tous. Nous sommes des apprentis, nous apprenons tous à être démocrates, nous apprenons tous à vivre avec les autres, nous apprenons tous à vivre dans l’unité nationale car sans elle nous ne pouvons rien », a dit Guy Nzouba Ndama. 

Le président de la CDO a également, appelé les signataires à la persévérance, quel que soient les embuches et les obstacles qui pourraient se poser sur le chemin. 
« Il nous faut beaucoup de persévérance, il nous faut beaucoup de discipline. Il faut savoir que personne ne nous déroulera le tapis rouge. Bien au contraire, on va nous poser des peaux de bananes, on va chercher à nous diviser (…) vous savez bien que j’assure la première présidence tournante de notre coalition. Je l’accepte avec beaucoup de plaisir, je suis à votre service, je suis au service de notre mouvement, nous avons le devoir de le défendre et de faire en sorte qu’il soit connu du plus grand nombre. N’ayons pas honte et n’ayons pas peur de qui que ce soit. Nous devons avoir la volonté de réaffirmer nos convictions », a-t-il dit.

Au terme de cette cérémonie, Guy Nzouba-Ndama a annoncé le début des activités de la CDO dans les tout prochains jours, par une première réunion. « Un certain nombre d’amis que j’appellerai les pères fondateurs de cette coalition avaient eu l’idée de se retrouver. Après s’être retrouvés, ils avaient donc décidé de sa création au ministère de l’Intérieur », a-t-il rappelé. 

La Coalition démocratique de l’opposition (CDO), a vu le jour, le mardi 12 mars dernier à Libreville. Sa première rencontre a été sanctionnée par la constitution du bureau et de l’adhésion d’une première vague des formations politiques, avant la signature de la charte annoncée pour la semaine prochaine.

Les partis signataires : le Rassemblement pour le Gabon (RPG), Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) de Bruno Ben Moubamba, Les Démocrates (LD) de Guy Nzouba Ndama, le Front républicain pour le Gabon (FRG), le Front démocratique et culturel (FDC), Rassemble pour l’alternance pacifique et de l’indépendance démocratique (RAPID), L’Alliance pour le socialisme au Gabon (APSG).