ACCUEIL > CULTURE > Stromae : un concert riche en couleurs et en son


Stromae : un concert riche en couleurs et en son

  10 juin 2015 à 00h34min 0 Commentaire(s)


Devant un public survolté et totalement conquis, la jeune star belge a livré une prestation digne de sa réputation, le 6 juin dernier au stade d’Angondjé.

Trois fois lauréat des Victoires de la musique (2011, 2014 et 2015), prix du Best european artist en plus des nombreuses distinctions aux NRJ Music Awards, dont la dernière date de 2014 (NRJ Music Award d’honneur), Stromae est incontestablement l’un des artistes francophones les plus adulés depuis sa sortie officielle en 2009 avec le titre « Alors on danse », extrait de son premier album « Cheese ». Le jeune chanteur belge, qui a initié une tournée africaine, depuis le 13 mai dernier, prévue pour s’achever à Kigali le 20 juin prochain, est aussi considéré comme un showman imprévisible. Son originalité rappelle les grands noms de la scène musicale internationale. Une réputation qu’il a confirmée dans la soirée du 6 juin dernier au stade d’Angondjé.

Si, modeste et conscient des attentes de son public, il avait annoncé, le 5 juin, qu’il réservait à ses fans un concert du même niveau que celui que son équipe et lui-même ont eu à donner dans tous les pays où ils sont passés jusque-là, l’organisation a tenu son pari. Plus de deux heures durant, l’interprète du tube « Papaoutai » a gratifié un public hystérique et survolté de ses meilleures chansons, notamment « Ta fête », « Ave Cesaria », « Alors, on danse », « Moules frites », « Tous les mêmes » ou « Humain à l’Eau ». Des titres qui ont tous eu le même accueil. Cette prestation a été relevée par des animations graphiques et des chorégraphies originales. Stromae, comme pour susciter davantage la ferveur d’un public déjà en émoi, a tenu à présenter Rubix du groupe « Criminalz Crew », son très jeune danseur d’origine gabonaise qui apparaît dans le clip « Papaoutai ».

En première partie, quelques artistes bien connus de la scène nationale ont ouvert le concert. Le jeune rappeur Sir Okoss, ancien sociétaire du groupe 241, qui évolue officiellement en solo depuis fin 2010 avec un franc succès, qui lui a permis de faire les premières partie des scènes du groupe togolais Toofan, du rappeur américain Lloyd Banks ou de la nigériane Chindima, la rappeuse Tina, interprète du tube « Disjonctée » et lauréate des Gabao Awards, ont fait vibrer le public du stade d’Angondjé. Au regard de la satisfaction qui se lisait sur les visages de milliers de fans, à n’en point douter, le passage de Stromae à Libreville était tout