ACCUEIL > POLITIQUE > Suite du contentieux électoral des législatives 2018 : 4 annulations, 5 confirmations, 5 rejets


Suite du contentieux électoral des législatives 2018 : 4 annulations, 5 confirmations, 5 rejets

  16 décembre 2018 à 22h42min 0 Commentaire(s)


La Cour constitutionnelle a poursuivi, jeudi à Libreville, le rendu des décisions relatives au contentieux électoral dont les requêtes ont été introduites par plusieurs requérants. Sur vingt-deux dossiers, il ressort que 4 élections sont annulées, cinq confirmations, cinq rejets et une irrecevabilité. 

Dans ses décisions, la Cour constitutionnelle a d’abord annulé l’élection de Jean Norbert Diramba du parti d’Opposition, ‘’Les Démocrates (LD)’’ dirigé par l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama, dans le deuxième arrondissement de la commune de Mouila dans la province de la Ngounié (sud), suite à la requête introduite par son adversaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), le Pr. Léon Nzouba au terme du second tour. 

La même décision a été prise dans le troisième siège du département de la Zadié, dans la province de l’Ogooué Ivindo, au Nord-Est du pays, portant annulation de l’élection du candidat PDG, Maxime Ngozo Issondou. Ce dernier était attaqué par son adversaire Jean Paul Méthode Imbong Fadi de l’Union nationale (UN). 

Outre ces deux élections précitées, l’élection d’un autre candidat de la formation politique ‘’Les Démocrates’’, dans le deuxième siège de la Louétsi Bibaka, Martin Moulengui Mabendé a également connue le même sort au vu des recours introduits par deux de ses adversaires en l’occurrence le candidat du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS), Armand Alex Makouaka et celui du PDG, Jean Pierre Tsamba. 

Puis, la Haute juridiction a également annulé l’élection du candidat de l’Union nationale, Corvain Ondo Nzogho, dans le deuxième siège de l’Okano, dans la province de Woleu Ntem (nord). Cette annulation est consécutive au recours introduit par le candidat du parti au pouvoir, Habib Junior Emane Angore. 

S’agissant des élections confirmées, on note premièrement celle de Jonathan Ignoumba du parti ‘’Les Démocrates’’ face au recours de son adversaire du PDG, Chrysanthe Mabiala, dans le département de Mongo (Moulengui Bindza). Ensuite, la confirmation de l’élection du candidat du PDG, Hughes Régis Mayombo, contre la saisine de la Cour par le candidat du Centre des libéraux réformateurs (CLR, Majorité), Colette Nzamba Tsagou, dans le deuxième siège de la commune d’Owendo au Sud de Libreville.

Dans le département de Louestsi Bibaka (Malinga) dans la province de la Ngounié, la Cour constitutionnelle a également validé l’élection du candidat Philippe Nzengue Mayila de ‘’Les Démocrates’’, après analyses de recours déposés par le candidat Indépendant, Guy Fulbert Mabenghan. 

Cela a aussi été le cas de l’élection du candidat PDG, Albert Ndong Obiang, contestée par un autre candidat indépendant, Ange Godefroy Essono Abaga, dans le premier siège du Woleu, dans la province du Woleu-Ntem, au Nord du pays. Sans oublier la confirmation de la victoire du candidat du PDG, Simplice Boungoueret, dont l’élection était contestée par le candidat de l’Union pour le progrès national (UPN), Benoît Nziengui au deuxième siège de l’Ogoulou à Mimongo. 

Pour ce qui est des recours rejetés, il faut relever que celui introduit par le candidat du parti d’Opposition, Rassemblement héritage et modernité (RHM), qui contestait l’annonce de la victoire du candidat du PDG, Raphaël Ngazouze, dans le deuxième siège du département de la Lopé dans l’Ogooué Ivindo.

 A cela s’ajoute, le rejet du recours d’un autre candidat de RHM contre le candidat du PDG, Julien Nkoghé Békalé, dans le premier arrondissement de la commune de Ntoum à une trentaine de kilomètres de Libreville. Il y a aussi celui du candidat du PDG face au candidat de ‘’Les Démocrates’’, dans le premier siège de la Douya Onoye dans la Ngounié et un dernier relevant du candidat de RHM, David Labaye, qui s’opposait à l’élection du candidat du PDG, Dieudonné Mondjo dans le deuxième siège de Tsamba Magotsi (Fougamou). 
La Haute juridiction a jugé irrecevable le recours du candidat de l’UN au deuxième siège du Woleu à l’endroit du Centre gabonais des élections (CGE).

Le contentieux électoral sera vidé ce samedi 15 novembre 2018 en statuant sur 13 dossiers. Au nombre de ceux-ci figurent, entre autres, les contentieux opposant le candidat du CLR, Eliane Frida Mindoungani au candidat indépendant, Daniel Nkoulou Abessolo au premier siège du sixième arrondissement de la Libreville ; le candidat de l’UN Odette Jeannine Ngouempaza ép. Taty Koumba contre Joseph Marie Boussengue du PDG au deuxième siège du premier arrondissement de Libreville ; la candidate indépendante Itou Maganga Ziza Sandrine Mabondou à Gabriel Malonga Mouélé du PDG, au premier siège du premier arrondissement de Libreville ; Michel Menga M’Essone de RHM tendance Menga au candidat du PDG, Fidèle Angoué Mba ; et Antoine Menie M’Eyi du PDG à Estelle Ondo dans le deuxième arrondissement de la commune d’Oyem.