ACCUEIL > FAITS DIVERS > Trafic de stupéfiants : 2 400 ballots de chanvre saisis à Bikélé 


Trafic de stupéfiants : 2 400 ballots de chanvre saisis à Bikélé 

  27 novembre 2018 à 17h39min 0 Commentaire(s)


Les produits illicites, de près de 235 kilogrammes, sont le fruit d’un trafic maritime et fluvial entre la Guinée Equatoriale et le Gabon.

2 400 ballots de chanvre indien, pour une valeur marchande de 20 millions 400 mille de Francs Cfa. L’importante saisie a été effectuée, vendredi dernier, par l’Office centrale de lutte anti-drogue (Oclad), sur un trio de présumés trafiquants, au débarcadère de Bikélé, dans la périphérie de Libreville. Il s’agit de : Solange Obone Obiang, 43 ans, cerveau de la bande et multirécidiviste dans le trafic de stupéfiants, de Joseph Essono, son neveu et accompagnateur de 22 ans, et d’Edouard Okon, un sujet Nigérian, présenté comme le passeur.

Selon les informations recueillies auprès des agents de l’Oclad, les sacs de chanvre indien provenaient de la Guinée Equatoriale, en transitant par Cocobeach. Leur saisie a été rendue possible par le signalement des éléments des parcs nationaux en patrouille dans ces eaux maritimes et fluviales. 

Vendredi dernier, c’est le passeur qui s’est d’abord fait arrêté au petit matin, pendant qu’il ramenait les colis suspects de Cocobeach pour Bikélé, par voie fluviale. Les deux autres incriminés ont été cueillis par l’Oclad au moment où ils venaient récupérer les sacs.

Dame Obone Obiang, qui se présente comme une gabonaise (quoique sans pièce d’identité), affirme toutefois qu’elle ne savait pas que les sacs contenaient du chanvre indien. Selon ses dires, le colis est celui d’une de ses copines installée en Guinée équatoriale, et était sensée contenir des produits de beauté destinés à la vente. Une version qui a visiblement du mal à passer. Notamment au vu du passé trouble de cette femme. Cette dernière, selon les enquêteurs, a déjà séjourné deux fois en prison pour des faits similaires, et avec des justificatifs plus ou moins semblables.

Mieux, nos limiers soupçonnent Solange Obone d’être un maillon d’un trafic de stupéfiants encore plus large. En attendant, elle et ses deux complices vont être présentés au Procureur de la République dans les heures qui suivent.