ACCUEIL > SPORTS > Tropicale Amissa Bongo 2018 : Les Panthères à pas feutrés


Tropicale Amissa Bongo 2018 : Les Panthères à pas feutrés

  24 janvier 2018 à 08h22min 0 Commentaire(s)


Grève, forfait, avec en toile de fond une affaire de primes non-réglées : pour les coureurs de l’équipe nationale du Gabon, l’édition 2017 de la Tropicale Amissa Bongo avait tourné au fiasco. Cette année, ils reviennent sur les routes de leur pays. Avec le soutien du public, mais dans l’anonymat du peloton.

Du vert, du jaune, du bleu. Avec un tel maillot, difficile de passer inaperçu sur les routes de la Tropicale Amissa Bongo 2018. Un an après un forfait très commenté, les « Panthères » du vélo sont de retour sur leur tour national.

Taxés d’antipatriotes par la ministre des Sports de l’époque, Nicole Assélé, les cyclistes du pays ont retrouvé leur place dans le cœur des Gabonais. A Kango, à Ndendé, à Fougamou, les coéquipiers de Leris Moukagni sont les stars de l’applaudimètre, loin devant les autres équipes africaines, loin aussi devant les formations européennes professionnelles.

« On leur pardonne tout, on leur fait confiance », explique John, un habitant de Fougamou. « C’est notre pays, on est là pour les soutenir. Cette course a lieu chez nous, on voudrait qu’ils donnent encore plus, on veut en voir un en jaune ! » clame ce quadragénaire enthousiaste.