ACCUEIL > SPORTS > Tropicale Amissa Bongo-2019 : L’italien Niccolo Bonifazio s’offre la première étape et Greipel à l’affût 


Tropicale Amissa Bongo-2019 : L’italien Niccolo Bonifazio s’offre la première étape et Greipel à l’affût 

  21 janvier 2019 à 23h57min 0 Commentaire(s)


Pour sa première participation à cette course cycliste internationale, le coureur de Direct Énergie, Niccolo Bonifasio, s’est offert à Moanda, la première étape de la 14ème édition de la Tropicale Amissa Bongo longue de 100 km entre Bongoville et la ville minière. 
La première étape du 19e peloton de la Tropicale Amissa Bongo (TAB), a livré ses conclusions à Moanda après un départ de la petite ville de Bongoville. Après plus de 2 h de course, où la première échappée s’est dessinée au kilomètre 10 avec d’Irak Tesfom (Erythrée), Mohamed Tasmana du Maroc et Didier Munyanea du Rwanda. A cet instant de la course, les cyclistes étaient à plus 1’40" du peloton. 

Déjà, dès le premier kilomètre, une tentative d’échappée conduite par Kamzong (Cameroun) et Bamogo (Burkina) vite reprise par le peloton avant les coureurs cités plus haut ne mettent le pied sur la pédale en prenant le large. Pendant ce temps, Niccolo Bonifacio, André Greipel et Lorrenzo et leurs équipes restaient dans le peloton. 
Organisation du peloton

Alors que l’avance des trois chefs de course avait atteint les 2’30’’ au km 15, le peloton est emmené par les équipes professionnelles Touch et Arkéa-Samsic.
Après avoir avalé 76 kilomètres à la tête de la course, à 22 km de l’arrivée, l’écart entre les échappée se réduit considérable. L’écart passe à 2 minutes entre les trois échappées et le peloton qui a entrepris la poursuite.

Au fil de la course, les trois échappées continuent leur aventure. Au passage à Franceville au km 38, leur avance est de 2’40’’ sur le peloton. Avec une vitesse moyenne de 45,4 km/h lors de la première heure de course, le classement des grimpeurs reviendra respectivement à Tesfom. Munyaneza. Tasmana.
STATUT QUO 

L’avance des trois hommes de tête continue de tourner autour de 2’ au km 50, mais leur entente reste parfaite. Les équipes Arkéa-Samsic et Pro Touch font le travail pour assurer la poursuite afin de retrouver le trio africain qui, reste à la tête des meilleurs grimpeurs.
L’équipe Arkéa-Samsic ayant à sa tête André Greipel ne lâche rien, et continue de faire le travail en tête de peloton. L’avance n’était plus que de 1’15’’ à 30 km de l’arrivée à Moanda. En effet, sous la houlette de la formation d’Arkéa-Samsic, le peloton revient à 45’’ à 25 km de l’arrivée. A moins de 20 km de l’arrivée les 3 échappés se relèvent et attendent d’être reprises par le peloton qui prépare déjà le sprint avec un regroupement général à 18 km de l’arrivée.

C’était le bon moment pour Bonifazio de lancer l’assaut. Malgré quelques tentatives dans les derniers kilomètres, le peloton se présente regroupé sur le point d’orgue. Au terme d’un sprint fou, l’Italien Niccolo Bonifazio (Direct Energie) de 27 ans remporte la 1 ère étape en 02h43’23" et s’offre également la tunique à points. 
Le coureur de Direct Énergie espère déjà conserver son maillot jaune au terme de la 2e étape entre Franceville-Okondja longue de 169 km.