ACCUEIL > FAITS DIVERS > Un enseignant incarcéré pour détention et vente de cannabis


Un enseignant incarcéré pour détention et vente de cannabis

  15 décembre 2016 à 22h21min 0 Commentaire(s)



Yemby Imilli, gabonais âgé de 48 ans et enseignant à l’école publique de Nkane à Ntoum, à une quarantaine de kilomètres de Libreville, a été interpelé récemment par les agents de l’Office central de lutte anti drogues (OCLAD), pour détention et vente illégale de cannabis.

L’enseignant et dealer présumé a été arrêté le 12 décembre dernier, au quartier Andock-assi où il vit, alors qu’il s’apprêtait à vaquer à ses occupations quotidiennes.
Selon l’enquêteur de l’Office central de lutte anti drogue (OCLAD), antenne provinciale de Ntoum, il s’agit d’un personnage sur qui pesait des soupçons de vente et détention de chanvre indien depuis mai 2016.

Habile en technique de dissimulation dudit produit illicite et autres drogues courantes qu’il revendait aux différents clients et abonnés, le dealer et enseignant fera voir de toutes les couleurs aux agents de l’OCLAD puisque six mois après, il perdra la face devant l’insistance des enquêteurs.

Les enquêteurs vont perquisitionner son domicile une énième fois, avant de découvrir le pot-au-rose. Près d’une centaine de bottes de chanvre indien, dissimulées dans les nœuds de rideaux que revêtaient les portes et fenêtres de la maison du mis en cause, précise le rapport d’enquête.

Ce maître d’école régulièrement affecté à l’école publique de Nkane, à Ntoum par le ministère de l’Education nationale, avait travesti sa mission de porteur de valeurs en faisant le choix de l’argent facile via la vente de cannabis aux lycéens, élèves et autres clients. Il a reconnu se ravitailler en Guinée Equatoriale.

Il a été présenté au parquet de Libreville ce mercredi 14 décembre avant d’être conduit à la prison centrale de Libreville où il devrait passer un séjour d’environ 8 à 12 semaines.
L’indélicat à une femme et des enfants. Il dit exercer cette activité pour mieux satisfaire aux attentes de sa famille, le salaire étant devenu insignifiant vu le coût de la vie.