ACCUEIL > FAITS DIVERS > Vente illégale de produits pharmaceutiques au Gabon 


Vente illégale de produits pharmaceutiques au Gabon 

  21 septembre 2016 à 09h47min 0 Commentaire(s)


Des comprimés impropres à la consommation retrouvés au domicile de Françoise Antogakoé 

Dame Françoise Antogakoé,commerçante, a été arrêtée vendredi dernier par l’office central de lutte anti-drogue (L’OCLAD), pour achat et vente des produits dopants d’une valeur d’environ cinq millions de francs, retrouvés à son domicile du PK 5.
C’est une véritable cargaison que les éléments de l’antenne provinciale de l’Estuaire de l’OCLAD, située à Ntoum, ont découvert le vendredi 16 septembre dernier chez Francoise Antangokoé, une camerounaise de 46 ans domicilié au PK 5 .

Il s’agit de plusieurs produits impropres à la consommation, mais destinés à la vente pour un montant d’environ 5 millions de nos francs. C’est une marchandise en provenance du Nigeria via le Cameroun, envoyée par son époux par voie maritime via le Port-Môle de Libreville raconte-t’elle. Après récupération des produits, la commerçante fournit ensuite certains petits détaillants des différents marchés de la capitale Gabonaise bien connus sous l’appellation de "Pharmacies part terre".

Les produits retrouvés à son domicile comprenaient entre autres, des roches sous forme d’injections, du tromadol communément appelé "mentame", du valium.
La réussite de cette opération menée par les éléments de l’OCLAD a été soutenue par l’aide d’un indic qui a conduit les fins limiers chez la malheureuse indélicate. Mardi, l’indélicate devrait être déférée au tribunal pour répondre de son acte.