ACCUEIL > ECONOMIE > Vers une mue de l’Agence nationale de la statistique en Institut national


Vers une mue de l’Agence nationale de la statistique en Institut national

  13 décembre 2018 à 07h50min 0 Commentaire(s)


La célébration en différée de la journée africaine de la statistique, le 11 décembre 2018 à Libreville, a été l’occasion pour les responsables en charge de ce département ministériel d’annoncer la volonté des autorités de muer l’Agence nationale de la statistique en Institut nationale de la statique.

« En lieu et place de l’Agence national de la statistique on parlera désormais de l’Institut national de la statistique, qui sera chargé, en plus de son rôle d’encadrement, de coordination et de production de données, de réaliser toutes les recherches idoines en matière », a annoncé le ministre délégué à l’Economie, Edwige Beta Essougou

L’objectif poursuivi par cette future structure qui découle de la vaste réforme du système statistique national (SSN), lancé par le gouvernement gabonais, est de rendre performant la statistique national, tout ceci, en étant en cohérence avec la charte africaine de la statistique.

A ce propos, le directeur général de la statistique, Francis Thierry Tiwinot, a indiqué que la statistique est de plus en plus reconnue, par les hautes autorités, comme un outil incontournable dans l’étude des phénomènes économiques, politiques, sociaux, environnementaux, et dans la prise de décisions.

« Ainsi les thèmes qui ont fait l’objet d’échanges et de débats au cours de cette journée, ont permis d’édifier l’opinion sur la statistique d’une manière générale et plus particulièrement son rôle déterminant dans la bonne gouvernance et le développement inclusif », a-t-il précisé.

Aussi, les participants ont-ils été édifiés sur la présentation générale de l’Agriculture ; « l’utilisation des technologies mobiles dans la collecte des données’’ ou encore sur ‘’l’expérience du Gabon dans la rénovation des comptes nationaux : processus de mise en œuvre et engagement politique ».