ACCUEIL > SOCIETE > Visite du president , Victor Missanda de l’adere a Mayumba


Visite du president , Victor Missanda de l’adere a Mayumba

  29 mars 2017 à 22h29min 0 Commentaire(s)


Visite du président Victor Missanda de l’adere à Mayumba

Si l’on croyait que les relations entre Victor Missanda, président de l’adere et ses militants de l’arrière-pays était au froid, cette visite du 25 mars dernier à Mayumba le contredit. Dans cette petite ville côtière du sud du Gabon, notamment chef lieu du département de basse Banio de la province de la Nyanga, Victor Missanda est venu renouer Alec les siens et porter l’essentiel du message sur le dialogue national.

L’arrivée du président légataire de l’adere à Mayumba a levé toute ambiguïté quant aux relations qu’entretient ce dernier avec sa base de l’arrière pays. Pour Victor Missanda, c’est là une autre raison de se réjouir. << je suis heureux d’être ici, à Mayumba, terre où a été fondé notre parti politique. De revoir ces visages qu’il y a longtemps et d’échanger avec eux>>.

Des échanges discrets, sans effets d’annonces, mais qui traduisent une volonté permanente de stabilité. Avec le recule on peut dire que cette rencontre a impulsé un nouveau dynamisme pour ce parti politique. Dans ce contexte, Victor Missanda a évoqué toute sa gratitude à ce qu’avec tous ses militants, la parti prenne un nouvel élan.

Ici, Victor Missanda venait également poursuivre la sensibilisation sur le dialogue national, entamé plutôt à Libreville. Quelques 100 personnes l’étaient venus l’écouter. Discours pragmatique et des objectifs partagés. Et si l’on revenait à l’essentiel ? << Le dialogue national est l’occasion donnée aux acteurs politiques de la majorité et de l’opposition ainsi qu’à ceux de la société civile, démontrer leur capacité à d’auto gérer en privilégiant le dialogue, la tolérance, le respect de l’autre, la sincérité et la paix>> a exprimé, Victor Missanda, mais aussi, débarrasser du pays des maux qui mines le Gabon. Les passe- droits, le favoritisme, le détournement des ressources, ne peuvent plus perdurer.

Que dire donc de ses échanges voulu par le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba ? Que le dialogue national pourrait se révélé gagnant tant que les uns et les autres sauront comprendre son intérêt et de ce fait, le relayer auprès de leur compatriote, de manière pédagogique dès maintenant et ensuite pendant son déroulement, d’où toute l’importance de cette visite de Victor Missanda à Mayumba.

Nathan Moore