ACCUEIL > ECONOMIE > Yves Fernand Manfoumbi passe le témoin à Biendi Maganga Moussavou 


Yves Fernand Manfoumbi passe le témoin à Biendi Maganga Moussavou 

  27 février 2018 à 20h55min 0 Commentaire(s)


- Après avoir été nommé lors du dernier Conseil des ministres, l’ancien ministre des PME, Biendi Maganga Moussavou, a pris lundi à Libreville, ses nouvelles fonctions de ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé du Programme Graine.

Cette cérémonie de passation de charges a surtout été l’occasion, pour l’entrant de faire le point, avec l’ancien ministre en charge de ce département, Yves-Fernand Manfoumbi, sur les dossiers de l’heure.

« Lors de notre entrée au gouvernement, nous avons eu l’honneur de participer déjà à la réflexion du plan de relance économique. Des moments de partage, ayant permis de renforcer nos rapports.

A cela s’ajoute, la visite de terrain dans le cadre du Programme Graine (Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés), où en étant de la partie, monsieur Biendi Maganga Moussavou s’est imprégné des difficultés du secteur. Aussi, c’est un sentiment de satisfaction pour moi de le voir à la tête de ce département, où j’invite les collaborateurs de continuer à œuvrer et l’accompagner avec pour mission de faire, de l’agriculture du Gabon le nouveau pétrole du Gabon », a déclaré le ministre sortant, Yves-Fernand Manfoumbi.

En poursuivant ces propos, M. Manfoumbi, a expliqué que le secteur agricole devrait être un levier de croissance économique et pourvoyeur d’emplois, en l’occurrence, l’employabilité des jeunes.

Pour sa part, le ministre, Biendi Maganga Moussavou a remercié, les autorités tout en les promettant de tout mettre en œuvre pour que le levier agricole, à travers le programme Graine se mettent pleinement en musique.

« C’est donc le sentiment de quelqu’un qui sait que la tâche qui est la sienne, est lourde. Une tâche stratégique dans le cadre du plan de relance de l’économie, dans le cadre du plan stratégique Gabon émergent et pour le quotidien des gabonais. Un simple mot, au travail, ceci avec du personnel technique, engagé pour la réalisation du chef-œuvre », a conclu le nouveau ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou.