ACCUEIL > ECONOMIE > près de 300 milliards pour mieux gérer d’éducation en 2021


près de 300 milliards pour mieux gérer d’éducation en 2021

  1er janvier 2021 à 18h53min 0 Commentaire(s)


Pour financer les réformes annoncées il y a quelques mois, et pour tenter de rattraper les nombreux manquements révélés par la crise sanitaire actuelle, le ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur sollicite un budget de 296,6 milliards de francs CFA en 2021.

La crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus a révélé de nombreux manquements dans le secteur de l’éducation et de l’enseignement supérieur que Pr Patrick Mouguiama Daouda et sa collègue (déléguée) Camélia Ntoutoume-Leclercq entendent bien combler au cours de l’année scolaire et académique 2020-2021. Pour ce faire, les deux membres du gouvernement conviennent que cela nécessite des moyens financiers importants, de l’ordre de plusieurs centaines de milliards de francs.

Face aux sénateurs membres de la commission des Finances auprès desquels il est allé solliciter mardi 15 décembre l’examen et le vote de son budget prévisionnel, le ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur a estimé le montant des charges à 296,6 milliards de FCFA, conformément au projet de Loi des finances initiale 2021 adopté en Conseil des ministres le 13 octobre dernier. Cette enveloppe globale devrait, a-t-il défendu, permettre de financer les réformes annoncées il y a plusieurs semaines, à la suite de la reprise des cours après plus de cinq mois de suspension en raison de la pandémie de Covid-19. Il s’agit notamment des différents chantiers allant du pré-primaire à l’université, concernant aussi bien l’enseignement général que l’enseignement technique.

Au nombre des chantiers censés se matérialiser l’année prochaine grâce à ces fonds, le membre du gouvernement a cité, entre autres, l’amélioration du cadre d’accès à l’éducation et à l’enseignement, l’amélioration du cadre de vie scolaire et universitaire et la poursuite du programme de réhabilitation et de construction des infrastructures dans tout le pays.